Une politique de développement durable à l’image du groupe

Le groupe AROM a, depuis de nombreuses années, développé de façon transversale une politique de développement durable, n’hésitant pas à la transposer à son mode de gouvernance.
section-img-dev

Le développement durable, au cœur de notre philosophie

Chaque marque est imprégnée par cette politique qui s’inscrit dans une logique d’amélioration continue. L’année 2016 se révèle comme charnière pour le groupe en termes de développement durable. Son intensification se fait sentir notamment après l’intégration d’une stagiaire chargée de mission RSE, l’élaboration du bilan carbone et une certification Qualitraiteur reconduite avec succès.

En parallèle, la politique développement durable s’est intensifiée grâce à l’impulsion de la communauté des Traiteurs de France, moteur dans la mise en place de la certification ISO 20121 sur la marque Lacoste Traiteur. Cette norme s’articule autour des trois piliers du développement durable : social, environnemental et économique desquels ont découlé des enjeux prioritaires propres à l’activité traiteur.

section-img-dev-2

Les engagements du groupe AROM

Engagement social

La sensibilisation de la filière au développement durable est un enjeu social auquel le groupe AROM doit faire face. En tant que leader sur le marché, devenir l’ambassadeur des bonnes pratiques sur le secteur est un travail de fond sur lequel le groupe s’engage.

Pour répondre à cet enjeu, nous nous engageons à former notre personnel afin qu’il sache ensuite mobiliser les clients, à promouvoir la démarche de développement durable des Traiteurs de France et à utiliser notre leadership local dans ce sens.

Engagement environnemental

L’enjeu environnemental prioritaire est d’entrer dans une logique d’économie circulaire. En janvier, Lacoste Traiteur a donc fait appel à Eqosphere, entreprise sociale et solidaire, afin d’être aidé dans la gestion des surplus alimentaires. Eqosphere se charge principalement de l’élaboration du maillage associatif ainsi que de la mise en relation de l’entreprise avec les différentes associations en fonction de la nature des denrées. Ce partenariat facilite grandement le don et ainsi limite les déchets générés à chaque réception.

Engagement économique

L’enjeu économique sur lequel il est primordial d’agir est la promotion des circuits courts dans une logique de valorisation des territoires. Il s’agit de mettre en avant une alimentation locavore, le recours au circuit court par le biais d’un menu locavore. Egalement, de satisfaire à une exigence de transparence vis-à-vis de la provenance des viandes et poissons.
Cette année l’accent est mis sur ces différents enjeux, ce qui ne signifie pas que ce sont les seuls points d’amélioration sur lesquels le groupe travaille. D'autres projets qui avaient été lancés l’an dernier restent sur le devant de la scène comme le bien être des salariés, l’implication pour la professionnalisation de l’enseignement, la transmission des savoirs…